Le blog de GEROU !

le cep

Bonjour chers frères et sœurs

Je suis interpellé encore une fois par un passage très connu de la Parole qui m’encourage à rester près de Jésus et à pratiquer la sanctification. Ce passage est tiré de Jean 15 : 1-8… le cep !

Voyons versets par versets :

« Je suis le vrai plant de vigne et mon père est le vigneron. Tous mes sarments qui ne portent pas des fruits, il les coupe et tous ceux qui en portent, il les taille pour les émonder afin qu’ils produisent un fruit plus abondant et de meilleur qualité ».La vigne est toujours plein de symbole : pour l’ancien testament c’était Israël, et tiré d’Israël voici Jésus le plant de vigne et sur ce plant de vigne il y a les sarments et ils représentent l’église. Il y en a qui sont dans l’église et qui sont morts (les faux chrétiens) Dieu les coupe car il ne porte pas de fruits. Mais pour nous, qui sommes dans la présence du Seigneur, nous portons du fruit (la sanctification) et Dieu nous taille (parfois c’est dur car tailler ne fait pas du bien !) et nous sommes plus forts. Car Dieu désire que cette sanctification soit jour après jour meilleure, (plus abondante et de meilleur qualité)              ……

« Vous aussi, vous avez déjà été émondés et purifiés grâce à l’enseignement que je vous ai donné ». Nous sommes émondés et nous devenons plus purs chaque jour qui passe, grâce à l’écoute de la Parole que Jésus nous a donné.

« Demeurez en communion avec moi, je resterai uni à vous et j’agirai en vous. Un sarment ne saurait porter du fruit tout seul, sans demeuré attaché au cep. Il en est de même pour vous : si vous ne restez pas unis à moi, vous ne pouvez porter aucun fruit ». Nous désirons être prêt de notre Seigneur, de lui ressembler de + en +, il nous faut avoir une communion avec lui dans la prière, proche de sa Parole et proche de sa présence, ainsi Jésus restera uni à nous et il agira. Pourquoi souvent nous ne voyons pas l’exaucement de nos prières, car nous sommes souvent peu en communion, trop souvent attiré par le monde et ses attraits. Nous ne pouvons rester seuls, nous avons besoin de LUI. Donc pour que notre sanctification soit efficace, soyons unis, attachés, collés, fusionnés avec Notre Sauveur !

« Je suis le cep de la vigne, vous êtes les sarments. Celui qui demeure uni à moi et en qui coule la vie, portera du fruit en abondance, car séparés de moi, vous ne pouvez rien faire du tout » Plus on passera du temps dans sa présence, dans l’étude de sa Parole, dans la prière, alors la vie de notre  Seigneur coulera en nous et là, dans sa présence, nous porterons du fruit. John Mc Arthur a pu dire (dans son livre intitulé « j’ai trouvé la volonté de Dieu ») : «  Certaines choses de moindre importance dans notre vie pourraient être éliminées afin de nous permettre de nous consacrer d’avantage à l’étude de la Parole de Dieu. Savez-vous ce qu’en est le résultat ? Votre esprit en deviendra imprégné. Vous n’aurez plus alors aucune difficulté à diriger vos pensées vers Christ. Vous ne pourrez même plus vous empêcher d’y penser »

 « Si quelqu’un ne demeure pas uni à moi, on le jette hors du vignoble, comme les sarments coupés : ils dessèchent, puis on les ramasse, on y met le feu et ils brûlent ». Sans commentaires.

«  Mais si vous demeurez en communion avec moi, et si mes instructions restent vivantes dans vos cœurs, vous pourrez demander ce que vous voudrez, vous l’obtiendrez ». Jésus nous répète inlassablement sa vérité afin que nous comprenions et mieux saisir cette parole divine, tellement contraire à ce que le monde dit. Voulons-nous obtenir ce que nous voulons ? Oui ! Alors restons dans sa présence, et que les principes de vie contenus dans la Bible soient mis en pratique !

« Si vous produisez du fruit en abondance et qu’ainsi vous devenez vraiment mes disciples, mon Père en sera honoré et sa gloire apparaîtra visiblement aux yeux de tous ». Et ensuite le monde verra que nous sommes ses disciples car la gloire de Dieu apparaitra dans nos vies. Ne voulons-nous pas que le monde soit touché par l’évangile, mais qu’attendons-nous pour nous sanctifier, porter du fruit. Alors Dieu, dans sa grâce, nous accordera ce que notre cœur désire tant. Et que désirons-nous le plus, que nos bien-aimés connaissent le salut de Dieu, qu’il donne leur vie à ce Seigneur si merveilleux !

Dieu vous bénisse

Gérou



02/04/2009

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion